4/12/2018

À QUELS CHANGEMENTS IMPACTANTS LES RESPONSABLES FONT-ILS FACE AUJOURD'HUI ? 

Le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half a récemment demandé à 302 DG et 202 DSI quels étaient les  principaux facteurs qui changeaient l’environnement du travail aujourd’hui.

 

L’environnement de travail subit des changements constants

 

Depuis la fin des Trente Glorieuses, le rapport au travail a changé. Chocs pétroliers, premières crises de l’emploi, mondialisation, crises financières, révolution numérique, etc., chaque « événement » a contribué à changer les collaborateurs dans leur rapport au travail, à la hiérarchie, à l’entreprise.

Alors, quelles sont les principales raisons du changement de l’environnement du travail aujourd’hui ?

 

Pour les DG et DSI, ces principaux facteurs de changement sont :

Le télétravail (38 %)

La numérisation (36 %)

L’automatisation (32 %)

La rapidité des évolutions (32 %)

L’augmentation de la demande de flexibilité (30 %)

 

Les Millennials participent à l’encrage de ces changements

 

La révolution digitale et l’essor du travail à la demande changent la manière d’appréhender et de vivre le travail, tant au niveau des entreprises que des actifs. Les nouvelles générations poussent dans ce sens, en valorisant une organisation du travail plus souple et des modes de management horizontaux. L’autonomie, la liberté et l’agilité deviennent des valeurs dominantes.

 

Tout le monde s’en rend compte, le numérique est largement responsable de la nouvelle culture du travail. L’accès total à l’information, le fait de pouvoir se connecter facilement avec n’importe qui, n’importe où et n’importe quand…

La technologie fait disparaître les obstacles, ce qui permet aux collaborateurs de travailler différemment.

Les entreprises françaises comprennent ces besoins : 38 % ont mis en place le télétravail pour attirer et fidéliser les talents au cours des 3 dernières années.

 

 

De même, l’impact de l’automatisation sur certaines compétences, certains domaines, est notable, ce qui entraîne d’autres attentes et d’autres comportements. Par exemple, 68 % des DAF français disent que la digitalisation du travail n’entraînera pas de réduction du nombre de collaborateurs financiers, mais plutôt un changement profond des compétences requises.

 

 

* Enquête réalisée par Robert Half. Les données chiffrées proviennent d’un institut de sondage indépendant et sont basées sur les interviews de 302 DG et 202 DSI ayant des fonctions de recrutement dans l’Hexagone en juin 2018.

Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales