LES RENDEZ-VOUS DU MEDIATEUR DES ENTREPRISES :

LE BAROMÈTRE 2019 DES ACHATS RESPONSABLES

 

Avec Pierre PELOUZET, Médiateur National des Entreprises 

 

 

Après avoir lancé en 2009 le Baromètre des Achats Responsables, plébiscité par la communauté d'acheteurs et l'ensemble des parties prenantes, les deux grands réseaux d’acheteurs publics et privés (le Service des Achats de l’Etat et la Compagnie des Acheteurs de France), appuyés par les cabinets A2 consulting et Mazars, ont créé l’Observatoire des Achats Responsables (association de loi 1901).

L'objectif de ce « Think Tank » est de créer un lieu privilégié d’échanges, de connaissance et d’approfondissement des bonnes pratiques en matière d'Achats Responsables. Il vise à mettre à la disposition de ses adhérents des indicateurs de mesure et d’évolution des pratiques métiers et des espaces de rencontres entre les parties prenantes.

Enrichi en permanence de publications et d’études menées par des experts, il communique

également sur ces évolutions en direction des autres publics.

Pierre PELOUZET - Médiateur national des entreprises  est  aussi le Président de cette association. 

> Le 10e baromètre des achats responsables (édition 2019) 

En une décennie, une gouvernance des achats responsables s'est peu à peu construite dans les entreprises, comme en témoignent les différentes étapes aujourd'hui franchies par plus de 80 % d'entre elles : l'intégration de critères RSE dans le cahier des charges, la formalisation des objectifs, le pilotage de la démarche, la validation par les directions générales et la diffusion en interne. 

Selon le baromètre, 64 % des organisations ayant mis en place une politique d'achats durables appréhendent "parfois" (43 %) ou "systématiquement" (21 %) les coûts globaux des produits. Cette progression de 5 points par rapport à 2018 prouve que les achats responsables sont bien considérés comme un facteur de performance. En revanche, la prise en compte des coûts complémentaires, tels que les coûts d'utilisation, les coûts des risques ou encore la valorisation de la création de valeur, est en forte baisse. "L'appréhension du coût global reste un sujet complexe à maîtriser", estime Annie Sorel, vice-présidente de l'ObsAR. 

Plus : Décision-Achats

Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales