Rechercher

Les meilleures entreprises du monde !

Mis à jour : 29 oct. 2019

Great Place to Work a publié le palmarès mondial des entreprises où il fait bon travailler... La France avec Salesforce arrive en 3e position.


Cisco et Hilton occupent les deux premières place de ce podium mondial. Salesforce dont sa filiale française arrive à la 3e place. On trouve ensuite DHL Express, Marc Incorpated, SAP, EY, Stryker Corporation et SAS avec leurs filiales en France.



C'est quoi une entreprise où il fait bon travailler ? Si Great Place to Work a sa propre méthode, la base du "bien-vire" en entreprise reste la prise de parole

des collaborateurs et que leurs idées et point de vue soient prises en compte.


"Les entreprises accordent de plus en plus d'attention aux conditions de travail, au bien-être et à la motivation de leurs salariés. Mais ces derniers souhaitent surtout que leur opinion soit prise en compte. " précise Arnaud Gangloff, PDG de Kea & Partners, cabinet de conseil en stratégie, dans le magazine Capital en ligne. "Il faut avouer que si la demande des salariés en matière d'expression et d'implication est importante, celle des dirigeants peut s'avérer plus nuancée."


Les opinions des salariés constituent donc pour les dirigeants à la fois une richesse et un danger. Reste alors à structurer la mise en œuvre de cette écoute pour faire émerger les résultats les plus pertinents et démultiplier l'action. Ouvrir un trop large dialogue dans l'entreprise peut en effet s'avérer stérile : mieux vaut discuter de sujets sur lesquels les collaborateurs se sentent légitimes et en capacité d'agir, afin de tirer profit des compétences et des expertises individuelles.


Un management participatif organisé permet d'identifier l'efficacité de chacun, de libérer l'énergie entrepreneuriale et les forces d'initiative pour mettre l'entreprise en mouvement à tous les niveaux.


"Tout le monde parle de transformation digitale, mais le vrai sujet, c’est la transformation culturelle. Les employés ont de nouvelles attentes envers leur entreprise – notamment au niveau de la relation entre femmes et hommes, ou de l’environnement. Et dans la mesure où ils doutent de la capacité des gouvernements et des ONG à mener ces combats, ils attendent un engagement de la part de leur boîte. Sauf que les entreprises sont complètement perdues sur ce terrain. Nous devons avoir un rôle d’antibrouillard. Par ailleurs, le fait de passer par une plateforme externe et anonymisée permet de libérer la parole" déclare Jullien Brezun, Directeur Général de Great Place to Work en France dans le magazine L'ADN.

Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales