Rechercher

Quand la bêtise dépasse l'entendement. Un train en moins et 20 000 camions en plus ?

Mis à jour : 17 juil. 2019

"Le train de fret transportant des primeurs directement de Perpignan au marché de Rungis, près de Paris, s'arrête après un dernier convoi ce vendredi 12 juillet 2019. Faute de clients, la ligne restera ouverte mais "à la commande" en fonction des besoins indique la SNCF." voilà ce que nous rappelle France 3


REACTUALISATION : 17/7/2019

Le train ne circule plus. Il a été suspendu jusqu'au 1er novembre 2019. Autant dire : enterré. Bienvenue aux camions. Mais attention, si vous prenez l'avion, la taxe carbone va s'appliquer... elle...



On est en plein délire dans cette affaire ! Le train n'a plus de client, donc la SNCF "suspend" la ligne. Mais il faut peut-être rappeler que les wagons de ce train sont dans un état déplorables... et qu'en plus, le train n'était pas très ponctuel. Résultat : les clients sont partis !

Comme le titre l'Usine Nouvelle : La SNCF tente-elle de faire dérailler ce train ?



"Le groupe ferroviaire avait proposé de prolonger cette ligne de wagons frigorifiques jusqu'à la fin de l'année, "échéance au-delà de laquelle les wagons seraient hors d'usage", leur vétusté et le coût de leur remplacement étant à l'origine du problème." La SNCF est "en contact régulièrement avec les clients", mais "ils ont fait d'autres choix", séduits "sans doute par la plus grande souplesse du transport routier", a déclaré le porte-parole.


Ce serait donc la faute des clients, qui ne souhaitent pas faire d’effort pour trouver une solution. En disant cela, la SNCF "n’assume pas ses responsabilités" et "se cache derrière son petit doigt", rétorque Gérard Malaure, directeur général du groupe Primever, qui a racheté Roca en mars 2018. Il dénonce "l’extrême vétusté" des wagons et leur trop faible quantité, qui ne permet pas de transporter toute la marchandise. En conséquence, les retards seraient récurrents. "Ce matin encore, le train est arrivé à 8 heures 30 au lieu de 3 heures. Ce n’est pas acceptable." (L'Usine Nouvelle)


La SNCF, qui exploite la ligne de fret, et les transporteurs, les sociétés Rey et Roca, n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur la prolongation du contrat actuel après la mi-juillet.


Séduit par le camion ?


Mettez-vous à la place du client ? Des wagons pourris et en fin de vie cette année, comment faire confiance au groupe ferroviaire ? Ce même groupe n'est pas capable de renouveler ses trains et ses services ? Imaginez que vous alliez chez votre boulanger et qu'il vous vende le pain de la veille, parce que vous n'avez pas participé à l'achat d'un four permettant de faire du pain quotidien ?

On peut comprendre l'attitude des clients qui préfèrent le camion.


Mais l'arrêt de ce train va entrainer la circulation, chaque année de 20 000 camions ! À l'heure où l'on taxe les billets d'avion au nom de la protection de notre environnement. On marche sur la tête !


"Très clairement, ce train roulera la semaine prochaine et il roulera aussi longtemps qu'il y aura des marchandises à transporter", a déclaré Mme Borne - Ministre des Transport - dans une interview au quotidien Midi Libre... On attend de voir !


Mise à jour

Oui, le train a bien roulé ce lundi 15 juillet 2019. Mis était-il vide ? La SNCF n'a-t-elle pas voulu jouer l'apaisement ? Une nouvelle réunion est prévue le 18 juillet prochain à Perpignan.


Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales