Rechercher

Un monde plus vert: Carbios fabrique des bouteilles en plastique recyclé

La crise actuelle peut avoir ceci de bon qu'elle nous amène à réfléchir aux priorités, celles qu'on veut mettre en oeuvre dans le monde de demain, et qui reflètent des préoccupations plus humaines, raisonnables, respectueuses de l'environnement.

Un encouragement en ces temps perturbés, qui prouve une nouvelle fois que les régions françaises ont vraiment du talent: Carbios, entreprise auvergnate, a mis au point un procédé permettant de transformer les bouteilles en plastique... en de nouvelles bouteilles. Un pas de géant, à l'heure où le recyclage du plastique fait justement polémique.






Précisions dans La Tribune:

(Carbios) représente l'une des principales promesses françaises face au fléau de la pollution due au plastique. Depuis sa création en 2011 par le fonds Truffle Capital, l'entreprise auvergnate Carbios mise sur le recyclage biochimique de ce matériau omniprésent dans la planète, en utilisant des "ciseaux biologiques": des enzymes capables de décomposer divers types de polymères en monomères. Son potentiel vient d'être reconnu par Nature.

La prestigieuse revue scientifique publie ce jeudi un article décrivant les résultats atteints par l'un des deux procédés industriels développés par Carbios: une technologie destinée à recycler à l'infini le PET, la résine utilisée pour les bouteilles en plastique, mais également pour d'autres emballages alimentaires et certains textiles. Co-signée par les scientifiques de l'entreprise et de son partenaire académique Toulouse Biotechnology Institute (TBI), cette publication représente une importante consécration scientifique internationale, qui a demandé six mois d'écriture et neuf mois de validation, souligne le directeur scientifique de Carbios, Alain Marty.

De  premières bouteilles en plastique bio-recyclé Carbios, qui travaille sur ce procédé depuis cinq ans, a réussi non seulement à optimiser l'enzyme capable de casser la chaîne moléculaire du PET pour retrouver ses monomères d'origine, de manière à atteindre un taux de dégradation de 98% en dix heures, explique Alain Marty. Elle est également parvenue à purifier les monomères ainsi générés de tout colorant, autre résine etc., afin de pouvoir traiter toute sorte de déchet en PET. "Le degré de pureté atteint est de 99%", précise le directeur scientifique. L'entreprise a en outre prouvé sa capacité à "reconstituer du PET avec les mêmes propriétés pétrochimiques que celui vierge". Et dès mars 2019, elle a réussi à fabriquer des bouteilles en plastique répondant aux exigences techniques et sanitaires des emballages destinés aux boissons. "Nous sommes le premiers et les seuls à arriver sur le marché du recyclage chimique avec un tel niveau de performance", déclare le directeur général adjoint de Carbios, Martin Stéphan.

Lire la suite dans La Tribune

Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales