Une charte entre les PME et les grands site de e-commerce

Après la rencontre avec les dirigeants des grands e-commerçants (Amazon, Rakuten ou encore Cdiscount...) Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au Numérique, souhaite créer une charte de bonne conduite et de bonne pratique entre les PME et les grandes plates-formes de e-commerce.


Cette charte, à l'image de celle de la Médiation des Entreprises, a pour objectif principal d'éviter des conflits possibles entre les deux partenaires et qui peuvent être désastreux pour une PME dont une importante partie de leur CA dépend de ses ventes réalisées sur internet.


L'Usine Digitale nous rappelle qu'une centaine d'entreprises avaient répondu à l'appel à témoins mis en ligne début novembre par le secrétariat d'État au Numérique et la Direction générale des entreprises. Étaient sollicitées toutes les PME ayant "rencontré des difficultés avec des plates-formes de vente en ligne". Cette collecte de témoignages a permis de "définir des familles de problèmes et d'y apporter des solutions", a déclaré Mounir Mahjoubi. La grande crainte est le "déréférencement, qui peut arriver parfois dans la nuit", sans raison, et qui peut entraîner des licenciements, voire la fin d'une activité d'une PME. Plusieurs témoignages, lors de la table ronde, ont fait état de la suppression d'un compte sur une plate-forme de vente en ligne, sans justification, qui a entraîné le licenciement de plusieurs employés ...


En signant cette charte "les plates-formes vont s'engager à dialoguer - réellement et concrètement - avec les PME".


D'ores et déjà, en cas de difficultés, les TPE/PME peuvent saisir le Médiateur National des Entreprises.


Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales