Rechercher

Vivez, respirez, travaillez et restez zen !


Et si on s'inspirait des "bonnes pratiques" au travail dans d'autres pays ? Que font-ils dans leur quotidien "boulot" et "perso". Voici quelques pistes pour - peut-être - améliorer notre qualité de vie au travail ? Blog-Emploi fait le point. Extraits



Pas de présentéisme inutile au Québec


En inventant le 5 à 7, les Québécois ont eu une idée de génie ! Quand, de ce côté de l’Atlantique, le nom évoque un adultère dans un hôtel miteux, il est au Québec un moment convivial entre collègues, à partager un verre avant de rentrer à la maison pour dîner (ou pour souper, en version québécoise).


Silence : on bosse


Ok les Japonais ne prennent que 47% des congés auxquels ils ont droit et leur approche du monde du travail peut vite sembler déroutante à nos yeux de râleurs grévistes, mais sachez qu’au Japon, il est très mal vu de parler fort en public. Donc, concrètement, dans l’open space personne ne vous casse les oreilles pendant que vous ratissez le sable de votre jardin zen. Et ça, ça repose.


Et si on faisait une sieste ?


L'Espagne, un pays où la sieste fait partie de l’emploi du temps au même titre que la pause déjeuner. Dormir après le déjeuner au lieu de faire semblant d’être toujours en vie derrière son écran ? Quel génie !


Dans la réalité, seuls 33% des Espagnols font la sieste tous les jours, contre 34% des Américains. Et pendant ce temps, en France on ne fait pas la sieste et on dort désormais moins de 7h par nuit. Et là c'est mal.


L'heure c'est l'heure en Allemagne


La ponctualité est très importante pour les Allemands. Et la ponctualité, ça rend heureux ! On ne perd plus son temps ni à attendre, ni à se poser des questions. Imaginez la simplicité de ce quotidien. Ça fait rêver. Non ?


Cool, restez zen en Norvège


En Norvège, les salariés bénéficient de 25 jours de congés maladie par an, qu’ils n’ont pas besoin de justifier par un passage chez le médecin. On est loin des trois jours de carence à la française !


Les champions du télétravail sont au Brésil


80% d’entre eux disent travailler souvent ou de temps en temps en dehors du bureau.Chez eux, dans un espace de co-working, dans l’entreprise voisine… Et pourquoi ? En attendant tous les métiers ne s'y prêtent pas.


Heureux comme un Finlandais


Ils habitent dans dans un pays riche où la qualité de vie est excellente, ils ont confiance dans leurs institutions, l’égalité salariale n’est même pas un sujet… A cela s’ajoutent des horaires de travail flexibles et de généreux congés parentaux pour les hommes comme pour les femmes. Clairement, s’il y a des salariés à jalouser, ce sont les Finlandais.


Quand c'est férié, c'est férié


Tenez-vous bien : en Australie, (en Espagne aussi d'ailleurs) quand un jour férié tombe un samedi ou un dimanche, le lundi est chômé pour compenser ces innommables aléas du calendrier. On ne voit pas bien ce qu’il y a à ajouter.


Le hic, c'est que lorsqu'on cumule toutes ces "bonnes pratiques", on ne bosse quasiment plus !

Ce site est édité par MPB2A LA FABRIQUE DE CONTENUS   Mentions légales